Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique à Paris

01 44 71 02 18 - 06 11 13 27 80 docteurvincentmasson@gmail.com

Le lifting colombien vu par le chirurgien esthétique Masson à Paris

lifting colombien

Le lifting colombien (CBB ou Colombian Butt Lift) est une nouveauté à la mode qui fait beaucoup parler d’aller. Comment avoir des fesses plus galbées et plus volumineuses sans chirurgie ? Dangers, prix, avant après, efficacité, Le Dr Masson répond à vos questions.

Qu’est ce qu’un lifting colombien ?

C’est un nouveau concept car il ne fait pas appel à la chirurgie esthétique classique. C’est à dire que le lifting colombien n’est pas comme le lifting brésilien ou BBL ou Brazilian butt lift une intervention chirurgicale (combinant liposuction ou lipoaspiration et injections de graisse naturelle) qui va se faire au bloc opératoire sous anesthésie générale.

Le but est le même, de regarder, raffermir, lifter, augmenter le volume des fesses. Mais il s’agit d’une technique médicale qui va pouvoir se faire directement au cabinet de votre chirurgien esthétique. Il n’y pas de douleur.

Le principe est de se servir de thérapie par pression négative ou vacuum pression therapy ou thérapie par ventouses. L’effet d’aspiration des ventouses placées sur les fesses permettrait une mobilisation des adipocytes, une augmentation de la vascularisation locale, une stimulation du muscle grand fessier  et du système lymphatique et donc une augmentation de volume et de la tonicité de la fesse et une amélioration de la qualité cutanée (effet anti cellulite). Il n’y a pas de cicatrice, des ventouses sont sont reliées à une machine spécialisée de lifting colombien.

Les séances durent une moyenne 45 min sans anesthésie et il est conseillé de réaliser 6 à 10 séances pour avoir un résultat et espérer un fessier galbé.

Quel est le prix d’un lifting colombien à Paris ?

Il faut compter un budget minimum de 1000/1500 euros entre les différentes séances.

lifting colombien

Mon avis sur le lifting colombien ?

C’est un geste réalisé sans anesthésie, sans incision, sans risque infectieux, sans cicatrice, sans hospitalisation, sans injection de produit artificiel ou autologue, et donc sans réelle complication à condition de respecter le réglage préconisé par le fabriquant de la machine, d’espacer les séances d’au moins 5 jours et de ne pas dépasser 45 min par séance. De même il ne faut pas utiliser ce soin en cas de présence de plaie, varice, cicatrice récente, diabète, grossesses, prise d’anticoagulants, problèmes dermatologiques. La principale complication théorique serait une ischémie (nécrose tissulaire) en cas de pression trop élevée trop longtemps.

L’effet sur le drainage lymphatique, sur la stimulation musculaire du grand fessier et au final sur la tonicité cutanée semble efficace à court terme après chaque séance bien que la durée d’efficacité du traitement par pression soit encore à l’étude et probablement transitoire et éphémère.

Dans tous les cas les règles hygièno-diététiques de base doivent être respectées (alimentation équilibrée, activité physique régulière) pour travailler au mieux la silhouette.

 

 

Author Info

Vincent Masson

Vincent Masson

Nous contacter