Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique à Paris

01 44 71 02 18 - 06 11 13 27 80 docteurvincentmasson@gmail.com

Lifting des Bras

Brachioplastie (lifting des bras) - Technique moderne de brachioplastie ou lifting de la face interne des bras ou lifting du bras pour un excès de peau et de graisse inesthétique après amaigrissement . Liposuccion première de 400 cc de graisse par bras (lipoaspiration technique wet lipo) et résection de la peau en excès selon un fuseau horizontal permettant une cicatrice discrète, une diminution du risque d'oedème et l'absence de drainage post-opératoire. Résultat à 3 mois de l'opération des bras, photo avant après.

Brachioplastie (lifting bras) – Technique moderne de brachioplastie ou lifting de la face interne des bras ou lifting du bras pour un excès de peau et de graisse inesthétique après amaigrissement . Liposuccion première de 400 cc de graisse par bras (lipoaspiration technique wet lipo) et résection de la peau en excès selon un fuseau horizontal permettant une cicatrice discrète, une diminution du risque d’oedème et l’absence de drainage post-opératoire. Résultat à 3 mois de l’opération des bras, photo avant après.

Le lifting des bras (brachioplastie) permet de raffermir le bras, de traiter la peau en trop qui tombe, de retendre la peau, de retirer la graisse en excès et de réduire le diamètre du bras. Le bras est plus harmonieux. Il s’agit d’une intervention fréquente en chirurgie esthétique. Cette opération est également appelée dermolipectomie des bras ou brachioplastie.

Le bras peut présenter 2 anomalies principales, soit un problème de volume, le bras est trop large, trop gros, soit une anomalie de peau, la peau est en excès et tombe (par perte importante de poids ou par relâchement cutané dû à l’âge, soleil, qualité de la peau, ménopause…). On va donc agir sur ces 2 facteurs, volume et ou peau.

Explications sur le lifting des bras ou brachioplastie

La graisse en excès au niveau du bras va être retirée par lipoaspiration douce. La liposuccion seule peut suffire dans certains cas lorsque la peau n’est pas en excès et qu’elle est de très bonne qualité. Dans ce cas seules 2 micro-incisions quasi invisibles sont réalisées. Dans la majorité des cas cependant, la lipoaspiration seule des bras n’est pas suffisante et il faut retirer la peau en excès.

Dans ces cas une cicatrice est obligatoire. Elle peut être axillaire uniquement c’est à dire située dans l’aisselle et donc très discrète. Cette technique de lifting de bras axillaire ou transaxillaire est possible si l’excès de peau est peu important. Si l’excès de peau est important alors la cicatrice sera située à la face interne du bras, allant de l’aisselle jusqu’au pli du coude. Elle est en règle générale très fine.

On distingue donc 3 techniques de lifting de bras :

  • la lipoaspiration des bras (pas d’excès de peau)
  • la lipoaspiration des bras avec cicatrice horizontale axillaire de lifting des bras (excès de peau modéré)
  • la lipoaspiration des bras avec cicatrice longitudinale interne de lifting des bras (excès de peau important)

Si il y a simplement de la graisse en excès et que la qualité de peau est excellente alors on va juste retirer la graisse par un lipoaspiration. 2 petites incisions de quelques mm suffisent pour introduire les canules de liposuccion. Si la peau est 2 mauvaise qualité et qu’une fois la graisse retirer il va y avoir un excès de peau alors il n’y a pas le choix il faut retirer de la peau. Soit une incision dans le creux axillaire c’est à dire l’aisselle est réalisée et permet de retendre la peau dans un sens discal prixmal c’est à dire du coude vers l’épaule. Le problème est que la cicatrice risque de migrer hors du creux axillaire ou de s’élargir si on retire trop de peau et l’effet est quasi nul au delà de la moitié distale du bras. On est alors obligé de réaliser une cicatrice longitudinale en plus à la portion interne du bras, qui peut descendre jusqu’au coude, un peu comme la couture au niveau des manches d’une chemise. C’est la meilleure technique pour avoir un effet morphologique concentrique au niveau du bras. Mais il y a forcément une cicatrice, heureusement discrète dans la plupart des cas après quelques mois d’évolution. Enfin dans certains cas où il y a juste un relâchement de la peau mais sans excès de graisse on va alors pouvoir retirer uniquement la peau, soit avec une cicatrice sous l’aisselle soit une cicatrice en plus longitudinale.

Questions fréquentes sur le lifting des bras

Que faire avant l’intervention ?

Deux consultations avec votre chirurgien esthétique le Docteur Vincent Masson sont obligatoires. Une fiche d’information et un devis indiquant le prix du lifting des bras vous seront remis. Un délai de 15 jours minimum est obligatoire entre la première consultation et l’intervention (délai de réflexion légal). Un bilan pré-opératoire (prise de sang) vous sera prescrit ainsi que des vêtements de contention spécifiques (manchons). La prise de photographies médicale est systématique. Une consultation avec l’anesthésiste a lieu au plus tard 48h avant l’opération. Il ne faut pas prendre d’aspirine, d’anti-inflammatoires ou de médicaments anti-coagulants 10 jours avant la brachioplastie et il est très important d’arrêter de fumer avant l’opération (augmente le risque de complications et de mauvaise cicatrisation).

Quelle anesthésie pour un lifting des bras ?

L’anesthésie est générale. Parfois une anesthésie locale associée à une sédation (médicament relaxant) est possible.

Quelle est la durée de l’intervention ?

En fonction du type de lifting de bras elle qui est indiqué chez vous, elle dure entre 1h et 2h.

Lifting des bras ou brachioplastie avec liposuccion des bras

Lifting bras ou brachioplastie avec liposuccion des bras

Quelle est la durée de l’hospitalisation ?

Une hospitalisation de 24h (une nuit) est la règle générale (entrée le matin à l’hôpital ou à la clinique et sortie le lendemain matin). Généralement le séjour est assez rapide, une journée voire une nuit maximum. Ce n’est pas une opération très douloureuse mais le fait d’avoir les bras opérées est gênant dans la vie de tous les jours au début car les bras sont sans cesses sollicités pour les gestes courants.

Est-ce douloureux ?

La brachioplastie est une intervention peu douloureuse. Des médicaments contre la douleur sont systématiquement prescrits après l’intervention. Les douleurs (tiraillements, courbatures) s’estompent en 3 à 8 jours. Il existe en fait plus qu’un vraie douleur une gêne lors des activités de la vie quotidienne. Le fait de mobiliser les bras et notamment de les lever est difficile les premiers jours (il s’agit plus d’une appréhension qu’autre chose). Cette gêne peut persister jusqu’à 10 jours.

Y a-t-il des drains ?

Les anciennes techniques de lifting des bras imposaient de mettre en place un système de drainage (drain de redon), inconfortables pour le patient. Le Docteur Vincent Masson a été formé aux techniques modernes de chirurgie plastique et il n’est pas nécessaire de mettre en place de drain pour cette intervention dans l’immense majorité des cas.

Quelles sont les suites opératoires ?

Le premier pansement qui a été fait au bloc opératoire est retiré le lendemain de l’intervention. Le bras est gonflé (oèdeme) et souvent bleu (ecchymoses). Les ecchymoses s’estompent en 7 à 15 jours. La douche est possible dès le lendemain de l’intervention. Un simple pansement est appliqué sur la cicatrice après la douche et le manchon de contention est mis en place jour et nuit pendant 6 semaines. Il est simplement retiré le temps de prendre la douche et de refaire le pansement. Le pansement est à refaire tous les jours pendant 3 à 10 jours. Le manchon est fondamental pour aider la peau à se redraper et pour faire diminuer l’oedème. Les fils sont résorbables, il n’y a donc aucun fils à retirer. Les suites opératoires et les soins sont donc relativement simples.

La cicatrice est rouge les 3 premiers mois et à tendance à gratter puis s’estompe et son aspect définitif ne sera obtenu qu’au bout d’un an d’évolution. Une crème aidant à cicatriser vous sera prescrit par votre chirurgien esthétique. La cicatrice devra être protégée du soleil la première année (crème solaire). La sensibilité du bras est modifiée et diminuée les 3 premiers mois, sans que cela soit particulièrement gênant.

Une interruption des activités professionnelles de 5 à 10 jours est conseillée et le sport pourra être repris au bout de 6 semaines (4 semaines pour les sports non violents).

Quand le résultat sera-t-il visible ?

Un oedème persiste pendant 6 semaines après l’intervention, quelque soit la technique opératoire ou le chirurgien. D’où l’importance de porter le manchon de contention. L’oedème va se résorber progressivement et le résultat morphologique sera visible au bout de 3 mois. L’amélioration est souvent spectaculaire, le diamètre du bras est réduit, la peau est tendue et ne tombe plus (correction de la ptôse et du relâchement cutané). La cicatrice est définitive au bout de 1 an.

Lifting des bras ou brachioplastie avec lipoaspiration des bras

Lifting des bras ou brachioplastie avec lipoaspiration des bras

La chirurgie peut-elle être prise en charge par la sécurité sociale ?

Dans certains cas (amaigrissement important après chirurgie gastrique bariatrique type sleeve gastrique, anneau gastrique, by pass et excès cutané majeur des bras) une prise en charge par la sécurité sociale d’une partie de l’intervention peut être possible après entente préalable auprès du médecin conseil de la sécurité sociale.

Quelles sont les complications possibles ?

Afin de minimiser le risque de complications post-opératoires, 2 éléments sont fondamentaux : il est important d’arrêter de fumer avant cette intervention (le tabac augmente les risques de cicatrice défectueuse, d’infection, d’hématome) et d’avoir un poids proche de la normale (le surpoids augmente les risques d’infection, d’hématome et de cicatrice inesthétique).

Les principales complications de la brachioplastie restent rares et sont les suivantes :

  • Oedème prolongé (pouvant descendre jusqu’à la main), se résorbe toujours spontannément
  • Infections localisées (favorisées par le surpoids et le tabagisme), d’évolution favorable sous traitement
  • Hématome nécessitant parfois une ré-intervention
  • Epanchement lymphatique (sérome) toujours résolutif
  • Troubles prolongés de la sensibilité, toujours résolutifs
  • Nécrose cutanée
  • Asymétrie nécessitant une petite retouche
  • Cicatrice défectueuse (hypertrophique, dyschromique, rétractée).

A la moindre inquiétude après l’intervention n’hésitez surtout pas à contacter votre chirurgien esthétique le Docteur Vincent Masson ou son assistante.

Quel est le prix d’un lifting des bras ?

Il y a 2 cas de figure, soit le problème est lié à une perte de poids massive après une chirurgie de l’estomac comme un by pass ou une sleeve et alors une demande d’entente préalable sera faite auprès de la sécurité sociale sous le code QZFA014. Le médecin conseil de l’assurance maladie donnera ou non un accord. Si il y a un accord une partie de l’opération sera remboursée par la sécurité sociale et une mutuelle éventuelle. Mais pas en totalité. Si il n’y a pas d’accord ou que la demande est strictement esthétique alors il n’y a aucun remboursement et tous les frais sont à la charge de la patiente, le coût est au minimum de 4000 euros.

Fiche résumé de l’intervention de lifting bras

Avant l’intervention :

  • 2 consultations avec votre chirurgien le Docteur Vincent Masson
  • Bilan pré-opératoire (prise de sang)
  • Prise de photographies médicales
  • Achat des vêtements de contention (manchons)
  • Rdv avec l’anesthésiste au moins 48h avant intervention
  • Remise d’un devis avec prix et parfois entente préalable pour prise en charge en partie par la sécurité sociale
  • Normalisation du poids, arrêt du tabac et pas de prise d’aspirine ou d’anti-inflammatoires

L’intervention

  • Hospitalisation de 24h, anesthésie générale (parfois locale avec sédation)
  • Durée 1h à 2h
  • Technique axillaire ou longitudinale pour la cicatrice du lifting des bras selon excès de peau et lipoaspiration associée

Après l’intervention

  • Ecchymoses (bleus) pendant 7 à 15 jours
  • Oedème (gonflement) pendant 6 semaines donc port des manchons jour et nuit 6 semaines
  • Douche tous les jours et pansement simple pendant 3 à 10 jours
  • Pas de fils à retirer (résorbables)
  • Douleurs modérées quelques jours (courbatures) et gêne pour lever les bras une semaine
  • Résultat final : 3 mois pour la forme et 1 an pour la cicatrice (à protéger du soleil 1 an avec crème solaire)
  • Reprise du sport et piscine au bout de 6 semaines (4 semaines pour sports non violents)
  • 5 à 10 jours d’éviction professionnelle
Nous contacter