Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique à Paris

25 secrets que les chirurgiens esthétiques ne vous diront jamais.

breast augmentation paris

25 secrets que les chirurgiens esthétiques ne vous diront jamais.

1) Non, les chirurgiens esthétiques ne passent pas tous leurs week ends à faire la fête à Miami ou à Ibiza.

Un chirurgien esthétique gagne très bien sa vie certes mais la réalité est loin de ce qu’on peut voir à la télévision ou de ce que la plupart des gens imaginent. La plupart d’entre nous sommes mariés et pères de famille, la série Nip Tuck est divertissante mais la réalité de notre métier est tout autre.

2) La plupart d’entre nous ont choisi cette spécialité pour aider les gens à se sentir mieux dans leur corps et pour les aider à retrouver confiance en eux.

Les opérations de chirurgie esthétique ne sont jamais des interventions vitales mais réalisées pour convenances personnelles. Néanmoins elles peuvent être très bénéfiques pour retrouver confiance en soi. Il peut s’agir de corriger un défaut présent depuis toujours (oreilles décollées), de corriger un défaut du une variation de poids (abdominoplastie), à une grossesse (ptose mammaire) ou au vieillissement (lifting) par exemple.

3) Oui, bien entendu les chirurgiens esthétiques font attention à leur apparence.

Sans pour autant tomber dans l’excès, rares sont les chirurgiens esthétiques ayant recours à une opération esthétique.

4) Oui, les chirurgiens esthétiques voient tous les défauts sur un corps ou un visage.

C’est normal, il s’agit de leur métier. Mais tous les goûts sont dans la nature et ce n’est pas parce que un chirurgien voit les défauts qu’il va émettre un jugement ou suggérer une intervention. La demande doit venir du patient.

5) Le domaine d’activités est très varié et ne se résume pas à faire des liposuccions, du Botox ou des prothèses mammaires.

Bien entendu il s’agit d’interventions très fréquentes et médiatisées mais il en existe des dizaines d’autres.

6) La chirurgie esthétique est une des rares spécialités qui permet d’opérer des patients de tous les âges et tous les sites anatomiques.

On peut très bien dans la même journée opérer un enfant pour réparer une fente labio-palatine (bec de lièvre), poser des implants mammaires à une jeune femme de 20 ans et réaliser un lifting à une patiente d’âge mûr.

7) Non les injections de lèvres ne sont pas toutes affreuses.

L’époque des lèvres surgonflées à l’acide hyaluronique ou au collagène (interdit…) est révolue depuis longtemps, les patientes veulent du naturel !

8) De même les liftings ne donnent plus les résultats d’autrefois !

La tendance est aux mini-liftings naturels et au Solf-lift, les visages tirés à outrance qui signent la chirurgie esthétique ne se font plus.

9) Votre chirurgien esthétique a fait plus de 13 ans d’études pour obtenir son diplôme.

Après 6 années sur les bancs de la faculté de Médecine, votre chirurgien a été reçu au concours de l’internat puis a suivi une formation de 5 ans. Il a ensuite exercé les fonctions de chef de clinique pendant 2 ans avant d’être titulaire de DESC de chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique.

10) La chirurgie plastique est divisée en 2 spécialités, la chirurgie réparatrice et la chirurgie esthétique.

Ces 2 spécialités sont complémentaires et il est nécessaire de connaitre toutes les techniques de chirurgie réparatrice pour exercer la chirurgie esthétique. La chirurgie esthétique intéresse toutes les parties du corps (visage, poitrine, bras, ventre, silhouette, fesses, etc.). La chirurgie reconstructrice vise à réparer les séquelles liées aux brûlures, accidents, cancers, malformations.

11) Il n’y a pas une seule façon de faire en chirurgie esthétique.

En général il y a plusieurs façons de faire pour arriver à un bon résultat, tout dépend du cas, du résultat voulu, de l’habitude du chirurgien… Il n’y a pas de recette magique.

12) C’est pourquoi beaucoup de chirurgiens ont un loisir artistique à côté de leur métier.

Que ce soit la peinture, la photographie, la sculpture, l’architecture, souvent les chirurgiens esthétiques sont attirés par le domaine des arts.

13) Non, le Botox ne sert pas qu’à enlever les rides du front.

On peut l’utiliser dans plein d’autres indications, pour luter contre la transpiration excessive, pour remonter le sourcil, pour traiter certaines migraines, pour estomper les plis autour des yeux…

14) Les zones les plus souvent intéressées par la liposuccion sont les hanches, les flancs et le ventre.

Les bras, les cuisses, les genoux et le menton peuvent également être traités par la liposuccion.

15) Non, la liposuccion n’est pas une méthode pour maigrir.

La lipoaspiration sert à traiter la silhouette en retirant les bourrelets disgracieux mais en aucun cas à perdre du poids.

16) Non, le résultat d’une liposuccion n’est pas définitif.

Si l’hygiène de vie n’est pas bonne alors la graisse aspirée risque de revenir !

17) Oui, un bon chirurgien esthétique refuse de nombreuses demandes.

Les patients ayant des demandes irréalisables ou surréalistes ne doivent pas être opérés. Il est fréquent de dire non même si ce n’est pas toujours évident face à un patient convaincu et motivé.

18) La chirurgie esthétique n’est pas réservée au gens riches.

La chirurgie esthétique représente un certain budget mais toutes les catégories socio-professionnelles sont représentées dans la patientèle.

19) Non, toutes les femmes des chirurgiens esthétiques ne sont pas refaites de la tête aux pieds.

Ce n’est pas parce que elles pourraient avoir facilement accès à des interventions chirurgicales ou des soins de médecine esthétique qu’elles y ont recours.

20) dans la même journée un chirurgien esthétique peut opérer des patients, réaliser des consultations, suivre les opérés et faire des soins de médecine esthétique.

Les journées sont très variées et aucune ne ressemble à l’autre.

21) Oui, les hommes font de plus en plus de chirurgie esthétique.

Ils représentent même jusqu’à 30% des patients ! Les interventions les plus demandées sont les liposuccions, les liftings, les paupières, les implants de cheveux, les injections de Botox ou d’acide hyaluronique, les corrections de gynécomastie, les rhinoplasties et la chirurgie d’élargissement ou d’allongement du pénis.

22) La chirurgie esthétique Low-Cost est à éviter…

Oui, effectivement certains chirurgiens ont des tarifs moins élevés que la moyenne. On a la qualité qui correspond. Vérifiez bien auprès du conseil de l’ordre des médecins les compétences de votre chirurgien…

23) La retouche fait partie de la chirurgie esthétique.

Il est très difficile de prévoir tous les paramètres de cicatrisation et d’évolution de la peau et des différents tissus et il n’est donc pas rare de devoir effectuer une petite retouche après une opération de chirurgie esthétique. Il ne faut pas la voir comme un échec mais comme une suite opératoire fréquente.

24) Nous ne jugeons pas les gens sur leur apparence.

Nous voyons tellement de demandes différentes les unes des autres pour un même cas. Certaines ont de gros seins et veulent des seins encore plus gros. D’autres ont de gros seins et souhaitent les réduire. Certaines ont les seins qui tombent et veulent les remonter. D’autres au contraire veulent des seins tombants…

25) Notre plus grande récompense est la satisfaction des patient(e)s.

Nous opérons des gens qui ne sont pas malades et réalisons des interventions chirurgicales pour convenances personnelles en chirurgie esthétique. Rien n’importe plus que la satisfaction des patientes et elle est garante de la meilleure des réputations. La chirurgie esthétique fonctionne beaucoup sur le bouche-à-oreilles.

Author Info

Vincent Masson

Vincent Masson

Pas encore de question posée

Poser ma question