Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique à Paris

01 44 71 02 18 - 06 11 13 27 80 docteurvincentmasson@gmail.com

Complexes : comment faire grossir sa poitrine ?

Femme ravie de pouvoir faire grossir sa poitrine

Comment faire grossir sa poitrine ? Telle est la question posée par de nombreuses femmes complexées par la taille de leur bonnet. Si beaucoup se tournent vers les solutions naturelles, d’autres préfèrent de se diriger vers la chirurgie esthétique pour des résultats immédiats et durables. On vous en dit plus sur les avantages et les inconvénients des différentes techniques permettant de faire grossir sa poitrine.

 

Comment faire grossir sa poitrine naturellement ?

Trop petite, trop grosse, trop basse, trop asymétrique… la poitrine figure parmi les plus gros complexes des femmes. Parmi les critiques les plus souvent formulées, le manque de volume arrive en tête de liste. En effet, les femmes sont nombreuses à trouver leur poitrine trop menue et à souffrir de ce constat.

Si dame nature ne vous a pas offert une poitrine généreuse, il existe plusieurs solutions pour faire grossir sa poitrine sans chirurgie et afficher un décolleté bien fourni.

Faire des exercices pour faire grossir la poitrine

Bien que les seins ne soient pas constitués de muscles, faire de l’exercice physique peut aider à faire grossir sa poitrine. En effet, renforcer les muscles pectoraux, muscles qui se situent sous la poitrine, permet de mettre en valeur les seins, de les remonter et de leur apporter plus de tonicité.

Pour travailler les muscles pectoraux, plusieurs exercices sont conseillés. Vous pouvez opter pour le développé-couché, ou vous lancer dans quelques séries de pompes par semaine. Si l’exercice est trop difficile au début, commencez sur les genoux et augmentez le nombre de répétition au fil de votre progression.

 

Faire grossir sa poitrine grâce aux massages

Effectuer des massages de la poitrine contribue à raffermir et tonifier les seins qui paraissent ainsi plus volumineux. Étant constitués de tissus conjonctifs et tissus graisseux, les seins réagissent très bien aux massages. Masser la poitrine active la microcirculation sanguine et tonifie la peau. Stimuler régulièrement cette zone va permettre de retendre la peau et de leur donner un aspect plus volumineux.

Pour effectuer votre massage, utilisez une huile de fenugrec ou une crème spécialement dédiée à la fermeté du buste. Pour faire grossir sa poitrine, vous pouvez appliquer également des huiles essentielles. Combinées aux massages et à l’exercice physique, plusieurs huiles essentielles peuvent aider votre poitrine à se raffermir. Il peut s’agir d’huile essentielle de Cyprès, d’huile essentielle de Mélisse, ou encore d’huile essentielle de Palmarosa.

 

Faire grossir sa poitrine avec l’alimentation

Pour stimuler les glandes mammaires et essayer de faire grossir sa poitrine, il est recommandé de consommer des aliments riches en œstrogènes. Cette hormone féminine qui assure le développement des organes génitaux, est également un facteur connu pour déterminer le volume des seins. De nombreux fruits et légumes contiennent des phytoœstrogènes. Parmi eux, on retrouve le fenugrec. Le fenugrec est une plante aromatique enrichie en nutriments et en phytoœstrogènes. Bien qu’elle se consomme généralement sous la forme d’épice, il est possible de la retrouver sous d’autres formes : en graine, en crème, en huile ou encore en gélule de compléments alimentaires.

Faire grossir sa poitrine grâce à l’alimentation ne représente pas une méthode miracle qui permette d’améliorer le volume des seins instantanément et durablement. De plus, agir sur son niveau d’œstrogène peut engendrer des effets indésirables pouvant se matérialiser par de l’acné ou encore des règles douloureuses.

 

Comment faire grossir sa poitrine avec des prothèses ?

Pour faire grossir sa poitrine, la chirurgie reste la meilleure des solutions. Plusieurs techniques peuvent être utilisées pour gagner en volume et en fermeté. L’augmentation mammaire peut notamment être réalisée par l’intermédiaire de prothèses mammaires. Il existe plusieurs types de prothèses, de différentes formes, de différentes textures, de différents volumes et de différentes tailles. Les prothèses mammaires peuvent être remplies de gel de silicone, de sérum physiologique, d’hydrogel ou de polyuréthane.

L’augmentation mammaire par implants consiste à faire grossir sa poitrine tout en la regalbant. Généralement en gel de silicone, la prothèse mammaire peut être ronde ou anatomique, c’est-à-dire en forme de poire, et peut être placée devant le muscle pectoral ou derrière le muscle pectoral. Les implants mammaires peuvent également être insérés en dual plan. Dans ce cas, la prothèse est à la fois devant et derrière le muscle. Cette technique récente permet d’obtenir des résultats naturels. Elle autorise l’utilisation de prothèses rondes et anatomiques et offre des suites moins douloureuses qu’en rétromusculaire.

L’augmentation mammaire se déroule sous anesthésie générale, en bloc opératoire. La durée de l’intervention varie de 45 minutes à 2h. En cas de ptôse mammaire associée, il sera nécessaire d’utiliser technique différente des techniques classiques d’augmentation mammaire afin de faire grossir sa poitrine, mais également de la lifter et de lui redonner un joli galbe. Une cure de ptose (lifting du sein) sera donc associée à l’augmentation mammaire pour prothèses mammaires.

 

Comment faire grossir sa poitrine avec un lipofilling ?

La pose de prothèses mammaires n’est pas la seule technique permettant de faire grossir sa poitrine. Pour gagner en volume et redessiner harmonieusement le décolleté, il est possible d’opter pour un lipofilling mammaire. Le lipofilling mammaire est une méthode définitive et naturelle qui permet à la fois d’augmenter le volume de la poitrine et de bénéficier d’une lipoaspiration. Cette technique consiste à prélever de la graisse à un endroit du corps pour la réinjecter à un autre endroit. Les excédents graisseux peuvent être prélevés dans la zone du ventre, des hanches, des cuisses ou encore de fesses.

Le lipofilling mammaire possède de nombreux avantages. Faire grossir sa poitrine avec cette opération permet de redonner un volume au sein d’une manière naturelle sans avoir recours à l’utilisation d’un corps étranger. Sans implants, il n’y a alors pas de risques de rejet, de coques, de retournement de prothèses ou encore de changement nécessaire d’implant.

Le lipofilling mammaire est réalisé sous anesthésie générale. Il se déroule en trois étapes :

  • Le chirurgien effectue d’abord une lipoaspiration afin de récupérer la quantité de graisse nécessaire pour faire grossir la poitrine et remodeler le sein de manière harmonieuse.
  • La graisse est ensuite purifiée à l’aide d’une centrifugation douce. Cette étape est indispensable pour ne garder que les cellules graisseuses (adipocytes) et de retirer les débris cellulaires inutiles, l’huile et le sang.
  • Une fois purifiée, la graisse est réinjectée au moyen de très fines canules au niveau des seins.

Cette technique de transfert de graisse ne laisse pratiquement pas de cicatrices. Elle permet d’obtenir des seins souples à la palpation et des résultats stables dans le temps.

Bon à savoir : il est possible d’associer la pose d’implants mammaires au lipofilling. Nommée « augmentation mammaire composite », cette procédure est idéale pour faire grossir sa poitrine et corriger en même temps les seins tombants. Elle est également indiquée lorsque la patiente souhaite un volume important tout en restant le plus naturel possible.

 

Qui consulter pour faire grossir sa poitrine ?

Pour faire grossir sa poitrine, le chirurgien esthétique est le meilleur interlocuteur. La chirurgie est la solution la plus efficace et la plus durable pour augmenter le volume de la poitrine. Le chirurgien esthétique est le mieux placé pour conseiller sa patiente sur le type de technique à utiliser pour obtenir le résultat désiré.

 

Quel âge pour une augmentation mammaire ?

Pour avoir recours à une augmentation mammaire, il est recommandé d’attendre que les seins aient achevé leur développement, soit entre 17 et 19 ans. En effet, à l’adolescence, sous l’influence des fluctuations hormonales et de l’éventuelle prise de contraceptifs, le volume mammaire peut encore varier. Lors de malformations graves des seins (seins tubéreux, syndrome de Poland, sévère hypertrophie, etc.), une intervention peut être réalisée plus tôt, vers l’âge de 16 ans et avec l’accord des parents. Il s’agira alors d’une chirurgie réparatrice et non d’une chirurgie esthétique.

Author Info

kentin-canel6493

Nous contacter