Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique à Paris

Blépharoplastie, paupières, cernes, regard

Regard fatigué avec dermatochalasis (paupière tombante) et poches graisseuses sous les yeux. Blépharoplastie supérieure pour retirer excès de peau et recréer sillon palpébral et resection modérée pour rester naturel des poches sous les yeux avec redrapage de la peau associé. Photo avant après blépharoplastie esthétique des paupières à Paris, prix et tarif dans la rubrique spécifique.

Blépharoplastie des 4 paupières – Regard fatigué avec dermatochalasis (paupière tombante) et poches graisseuses sous les yeux. Blépharoplastie supérieure pour retirer excès de peau et recréer sillon palpébral et resection modérée pour rester naturel des poches sous les yeux avec redrapage de la peau associé. Photo avant après blépharoplastie esthétique des paupières à Paris, prix et tarif dans la rubrique spécifique.

La chirurgie des paupières est réalisée par un chirurgien esthétique au sein d’une clinique spécialisée et agrée. La praticien doit avoir une grande pratique de ce type de chirurgie car elle est très délicate, surtout en ce qui concerne la chirurgie des paupières inférieures.

Qu’est ce que la blépharoplastie ?

La blépharoplastie ou chirurgie esthétique des paupières supérieures traite les défauts de la paupière, le plus souvent liés au vieillissement du visage. Il s’agit d’une intervention de rajeunissement du visage et du regard. Cette chirurgie minutieuse et spécialisée doit être réalisée par un chirurgien esthétique ou oculoplasticien, titulaire du DESC de chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique.

On distingue la paupière supérieure qui est mobile et présente le plus souvent un excès de peau (dermatochalasis) avec ptose de la paupière vers le bas, gène au maquillage, effacement et disparition du sillon naturel de la paupière et association souvent d’une poche graisseuse au coin interne de la paupière (boule de graisse).

La paupière inférieure présente le plus souvent des hernies graisseuses (poches sous les yeux) donnant un regard fatigué et un aspect bouffi au visage associé à un excès de peau avec rides et peau frippée. Un relachement global de la paupière inférieure peut exister (oeil rond ou ectropion). La vallée des larmes est parfois très marquée avec une cerne sus jacente et un relachement de la pommette, attirée vers le bas.

Il existe souvent en plus de l’excès de peau au niveau de la paupière supérieure et des poches sous les yeux une ptose du sourcil (relachement cutané) aggravant la symptomatologie qui est l’indication d’un lifting temporal du sourcil (lifting mannequin) en plus de la blépharoplastie.

Les différentes techniques et interventions possibles au niveau des paupières

  • Paupière supérieure ou blépharoplastie supérieure : l’objectif est de retirer l’excès de peau et l’éventuelle hernie graisseuse interne.
  • Paupière inférieure ou blépharoplastie inférieure : l’objectif est de retirer les poches sous les yeux, de retendre la peau frippée, éventuellement de corriger la vallée des larmes marquée et la cerne.
  • Blépharoplastie des 4 paupières (paupières supérieures et inférieures)
  • Canthopexie : le principe est de replacer le canthus externe de la paupière vers l’extérieur et le haut (regard de biche ou en amande)
  • association à un lifting temporal ou mannequin qui a pour objectif de remonter le sourcil qui tombe
  • association à un lifting centrofacial ou malaire concentrique qui remonte la pommette
  • association à un lipofilling (transfert de graisse), qui comble la vallée des larmes, améliore la trophicité cutanée au niveau de la cerne et peut augmenter le volume de la pommette.
  • association à un mini Lifting qui traite l’oval du visage et le cou
  • association à une injection de botox ou d’acide hyaluronique pour la ride du lion

Blépharoplastie supérieure

Photo avant après blépharoplastie paupière supérieure

Blépharoplastie supérieure – Excès de peau sur la paupière supérieure, dermatochalasis, résection de 18 mm de peau pour recréer le pli naturel de la paupière, retirer le regard fatigué, faciliter le maquillage. Photo avant après blépharoplastie paupière supérieure à Paris.

Cette chirurgie est la plus simple. La première étape est bien entendu de consulter son chirurgien. Habituellement il s’agit d’une intervention réalisée à partir de 40 ans lorsqu’il existe un relâchement cutané au niveau de la paupière supérieure et que le sillon de la paupière n’est plus visible et que la peau commence à arriver au niveau des cils ou bien cache ces derniers. Il arrive cependant que la chirurgie soit réalisée avant 40 ans, certaines personnes ont en effet un relâchement très précoce de la paupière ou encore présente une hypertrophie d’origine souvent génétique des organes graisseux sous jacents.

Les hommes comme les femmes sont concernées par cette intervention. Une grande crainte des patients est de ne pas se reconnaitre après cette opération ou bien d’avoir le regard modifié. Il n’y a pas de raison de modifier le regard en retirant un excès de peau sur la paupière supérieure.

La préparation à l’intervention est simple, il faut juste prendre quelques granules d’arnica avant l’intervention pour éviter les bleus, arrêter le tabac qui est mauvais pour la cicatrisation et ne pas prendre de médicament qui pourraient faire saigner comme l’aspirine ou les anti-inflammatoires. L’opération a lieu à la clinique où opère le Dr Masson et non au cabinet médical. Une anesthésie locale est suffisante dans presque tous les cas. Un fuseau cutané est retiré qui peut sans problème atteindre 2 cm de hauteur. Parfois en fonction des indications je peux être amené à retirer un excès de muscle sous jacent ou une poche (souvent interne) de graisse qui forme une poche. On utilise soit un bistouri froid, soit un bistouri électrique soit un laser en fonction des cas. Un fil de suture appelé surjet intradermique est mis en place pour refermer puis tout de suite il faut appliquer du froid.

Paupière tombante chez l'homme - Excès majeur de peau recouvrant l'oeil, pas de ptose du sourcil associée, paupière supérieure tombante, indication de blépharoplastie supérieure esthétique sans lifting temporal. Résultat précoce à une semaine de l'opération des paupières chez l'homme après ablation des fils. Résection de 2.5 cm de peau en excès et recréation d'un sillon palpébral.

Paupière tombante chez l’homme – Excès majeur de peau recouvrant l’oeil, pas de ptose du sourcil associée, paupière supérieure tombante, indication de blépharoplastie supérieure esthétique sans lifting temporal. Résultat précoce à une semaine de l’opération des paupières chez l’homme après ablation des fils. Résection de 2.5 cm de peau en excès et recréation d’un sillon palpébral.

Une fois l’opération des paupières supérieures pratiquée les suites sont plutôt simples mais nécessitent une éviction sociale d’une dizaine de jour car un oedème est présent. Les anomalies traitées par cette chirurgie sont : l’excès de peau (dermatochalasis) et parfois les poches graisseuses internes. Deux pièges sont à signaler pour les paupières supérieures : réaliser une blépharoplastie alors qu’en fait le problème ne vient pas du tout de la paupière supérieure mais du front qui est relâché et attire le sourcil vers le bas. Dans ce cas c’est plutôt un lifting des sourcils, temporal ou du front voire du Botox qu’il faut réaliser. La blépharoplastie ne va faire qu’aggraver le problème en tirant encore plus le sourcil vers le bas. La deuxième piège est de retirer trop en profondeur les tissus et de réaliser une lésion du muscle releveur de la paupière supérieure ce qui va entraîner un ptôsis (la paupière tombe vers le bas). Complication le plus souvent spontanément réversible en quelques mois et rare heureusement. La cicatrice laissée par la blépharoplastie va être un peu rouge les premiers temps et ensuite former un trait blanc quasi invisible car caché dans le sillon des palpébral voire un peu sur le côté dans un pli de la patte d’oie si un excès latéral important était présent.

Blépharoplastie inférieure

Attention il s’agit là d’une opération plus délicate que la chirurgie de la paupière supérieure. L’organisation est la même que pour la blépharoplastie supérieure (et on peut bien entendu associer paupières supérieures et inférieures lors de la même intervention). A la différence que dans la majorité des cas il faudra passer par une anesthésie générale. Lorsqu’on opère les paupières supérieures les yeux sont fermées pendant la procédure donc il n’y a pas de soucis mais pour la paupière du bas les yeux nécessitent d’être ouverts. Il est très difficile pour un  patient de rester les yeux ouverts lors de l’opération, le fait de voir les instruments entraîner obligatoirement un mouvement de recul et la lumière du scialytique est très forte et éblouissante. Tout le problème de la paupière inférieure est la peau et le soutien cartilagineux. La plus grande crainte des chirurgiens est de se retrouver avec un oeil rond ou scléral show ou ectropion. La paupière inférieure va être attirée vers le bas en U ce qui est très très inesthétique. L’examen clinique en consultation est primordial et une règle d’or : ne jamais retirer trop de peau sur une paupière inférieure.

Les anomalies traitées par la chirurgie des paupières inférieure sont l’excès de peau, le cerne et les poches graisseuses. Dans les cas les plus favorables il existe juste des poches graisseuses et la peau est de très bonne qualité. On va alors placer la cicatrice à l’intérieure de la paupière (voie conjonctivale), elle sera alors complètement invisible. Il suffit d’ouvrir pour voir apparaître les poches jaunes de graisse et les retirer avec le bistouri électrique ou un laser. Le risque d’ectropion est quasi nul. Dans les cas difficiles il existe des cernes marqués. On peut pour essayer de les atténuer injecter de la graisse (lipofilling) au niveau de la vallée des larmes et en complètement réaliser un petit peeling ou un traitement par lumière pulsée ou laser pour amoindrir les vaisseaux visibles sous la peau. Mais le problème est que la graisse injectée peut soit faire des boules en cicatrisant, soit trop soit pas assez se résorber entraînant une sur ou sous correction. Soit descendre vers le bas en créer une poche malaire inflammatoire dont il est difficile de se débarrasser par la suite (anti inflammatoires locaux, hyaluronidase, hifu, exérèse suture directe…).

Enfin dans une autre forme de cas difficile également à traiter il existe un excès de peau (effet drapeau) sur la paupière inférieure. Dans ce cas il faudra réaliser une cicatrice sous les cils (voie sous ciliaire) et retirer un excès de peau voire de muscle sous-jacent. Le risque est alors sous l’effet de la cicatrisation de voir la peau se rétracter vers le bas et de former le fameux ectropion. Il ne faut surtout jamais retirer trop de peau. La chirurgie doit déconseiller une chirurgie de la paupière inférieure si le résultat semble trop aléatoire.

Prix et tarif de la chirurgie des paupières (blépharoplastie)

Les prix sont fonction du geste à réaliser. A partir de 2200 euros pour les paupières supérieures, 3000 pour les inférieures et 3800 euros les 4 paupières.

Questions fréquentes sur la chirurgie des paupières

A partir de quel âge envisager une blépharoplastie ?

Généralement les demandes viennent de patients, aussi bien femmes qu’hommes de plus de 40 ans mais il n’est pas rare de réaliser ces interventions chez des patients jeunes (poches très marquées, cernes pigmentés…), parfois avant la trentaine.

Quelles sont les bonnes indications de blépharoplastie ?

  • Regard fatigué.
  • Poches sous les yeux.
  • Plis sur les paupières inférieures.
  • Cerne marquée.
  • Excès de peau sur la paupière du haut.

Durée de l’intervention de blépharoplastie ?

30 minutes à 2 heures

Modalités d’anesthésie pour une blépharoplastie ?

Paupières supérieures : anesthésie locale
Paupières inférieures : anesthésie générale ou locale avec sédation
4 paupières : anesthésie générale ou locale avec sédation

Durée de l’hospitalisation pour une blépharoplastie ?

Le plus souvent chirurgie ambulatoire (entrée le matin et sortir le jour même), parfois en cas d’anesthésie générale hospitalisation d’une nuit.

Comment sont les douleurs après l’intervention ?

La blépharoplastie est une intervention très peu douloureuse. Une simple sensation de tiraillement est rencontrée au niveau des paupières.

Où sont situées les cicatrices de blépharoplastie ?

Quasiment invisibles dans tous les cas. Pour la paupière supérieure la cicatrice est située dans le sillon palpébral (pli naturel de la paupière). Pour la paupière inférieure elle est située sous les cils (voie sous ciliaire) dans les cas de redrapage de la peau et à l’intérieur de la paupière (voie endoconjonctivale ou conjonctivale) pour retirer uniquement les poches (donc blépharoplastie sans cicatrice visible).

Combien de temps dure l’effet d’une blépharoplastie ?

Variable en fonction du monde de vie (soleil, tabac…) et de l’âge, au minimum 10 ans.

Que faire avant l’intervention ?

Deux consultations avec le Docteur Vincent Masson, éventuellement consultation avec le médecin anesthésiste de la clinique dans le cas où une sédation ou une anesthésie générale est nécessaire.
Eventuellement prise de sang et consultation ophtalmologique selon les cas.
Arrêt impératif du tabac au moins 3 semaines avant l’opération et de l’aspirine te de tous les médicaments faisaient saigner au moins 10 jours avant la blépharoplastie.

Quelles sont les suites opératoires d’une blépharoplastie ?

Les 2 premières nuits il faut dormir la tête surelevée pour éviter le gonflement.
Prise d’homéopathie (arnica) pour éviter les ecchymoses.
Possibles ecchymoses 7 à 10 jours (bleus).
Gouttes et pommade ophtalmique à appliquer plusieurs fois par jour prescrites par le Dr Masson.
Glace sur les yeux le plus souvent possible les premiers jours.
Fils à retirer entre le 3ème et le 7ème jour après l’intervention.
Prévoir une semaine à 10 jours d’éviction professionnelle + lunettes de soleil.
Maquillage possible pour dissimuler les cicatrices à partir d’une semaine.

Quelles sont les complications possibles d’une blépharoplastie ?

Toute chirurgie esthétique peut entraîner des complications. Celles-ci sont rares mais méritent d’être connues. Il faut savoir que la chirurgie des paupières inférieures est plus complexe et plus à l’origine de complications que celles des paupières supérieures. On peut citer :

  • oeil rond (ectropion) par rétraction de la paupière inférieure, évitée par la technique conjonctivale
  • ptosis c’est à dire chute d’une paupière vers le bas avec asymétrie (souvent préexistant à l’intervention mais démasqué à l’occasion de celle-ci)
  • complications occulaires (kératite, chemosis, cécité)
  • syndrome sec (sécheresse oculaire, souvent préexistante mais démasquée et agravée par l’intervention)
  • kystes cicatriciels
  • asymétrie et poches résiduelles

Quelles interventions peuvent être associées à une blépharoplastie ?

La chirurgie esthétique du regard peut être associée à différentes interventions :

  • lipofilling du visage
  • lifting temporal
  • lifting frontal
  • injections des rides
  • minilifting
  • lifting des pommettes
  • lipofilling des pommettes
  • augmentation de la lèvre
  • lifting de la lèvre supérieure
  • canthopexie
  • rhinoplastie