Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique à Paris

Prothèse de mollet – lipofilling du mollet

Augmentation des mollets par implants de mollets ou prothèses de mollets

Augmentation des mollets par implants de mollets ou prothèses de mollets

La chirurgie du mollet, qu’elle soit reconstructrice ou esthétique, vise à augmenter le volume du mollet.

Dans la majorité des cas l’intervention est réalisée dans le cadre de la chirurgie réparatrice et intéresse les malformations ou les séquelles d’accidents au niveau de la jambe. A titre d’exemple ou peu citer les séquelles de poliomyétite, de pied-bot, d’atrophie congénitale du mollet, de myopathie, de brûlure. Dans ce contexte il existe souvent un mollet hypotrophié et l’autre est normal. Une asymétrie est alors présente et l’intervention vise à estomper cette asymétrie.

Dans certains cas il s’agit d’une intervention réalisée dans un contexte de chirurgie purement esthétique, le mollet est trop fin, pas assez galbé et une augmentation de volume et de galbe est souhaitée.

Les 2 principales techniques utilisées sont le lipofilling ( liposculpture ou lipomodelage ou trasnfert de graisse) dont le principe est de prélever par liposuccion de la graisse à un endroit pour l’injecter à un autre) et la prothèse ou implant de mollet en silicone. Parfois ces 2 techniques sont associées d’une à l’autre (prothèse de mollet plsu lipofilling). Une autre technique consiste en l’injection d’acide hyaluronique mais le problème réside dans le caratcère résorbable de l’acide hyaluronique contrairement aux implants ou au lipofilling. Il faut refaire l’intervention tous les ans et le coût devient rapidement astronomique (2000 à 2500 euros environ tous les ans selon la quantité de produit nécessaire) c’est pourquoi je ne réalise que rarement cette intervention d’injection d’acide hyaluronique dans les mollets.

Les prothèses de mollet

Technique la plus employée, parfois associée au lipofilling.

Les prothèses sont de forme ovale et allongée et plusieurs tailles et volumes sont disponibles (de 60 à 220 cc). Le gain moyen de diamètre au niveau du mollet est de 3 à 4 cm. Les prothèses sont remplies de gel de solicone cohésif (pas de fuite en cas de rupture contrairement aux anciennes générations de prothèses). Ces prothèses n’entraînent ni cancer ni maladie auto-immune. Elles peuvent se rompre au bout de plusieurs années (en moyenne 10 à 15 ans, parfois plus de 20 ans) et il faut alors les changer.

Une prothèse est implantée au niveau du muscle gastrocnémien interne (jumeau interne) à la face interne du mollet. Parfois une 2ème prothèse est implantée sur la même jambe, au niveau du muscle gastrocnémien externe à la face externe du mollet.

Pour éviter toute visibilité de l’implant la cicatrice de 3 cm est située derrière le genou, au niveau du creux poplité, horizontale au niveau du pli naturel présent à ce niveau. La prothèse est placée sous l’aponévrose qui recouvre le muscle afin de la dissimuler le plus possible. La prothèse ne doit pas se voir.

L’intervention dure en moyenne 30 minutes à 1h et se déroule sous anesthésie générale ou rachianesthésie.

Avant l’intervention il faut rencontrer 2 fois son chirurgien, une fois l’anesthésiste et réaliser un bilan sanguin. Le tabac est arrêté 3 semaines avant et après l’opération. L’hospitalisation est en générale de 24h. La convalescence de 7 à 21 jours selon les cas et le métier. Aucun sport ne doit être pratiqué pendant 4 à 8 semaines.

Les soins post-opératoires sont les suivants : douche tous les jours, désinfecter la cicatrice, placer un pansement dessus tous les jours pendant 10 jours. Un bas de contention est à porter 1 mois et une chaussure dotée d’un petit talon est conseillée les premières semaines afin de détendre le muscle et d’éviter les douleurs. La marche est possible dès le lendemain de l’intervention, éventuellement avec des béquilles les premiers jours. Les douleurs sont présentes 7 à 15 jours et soulagées par les médicaments anti douleurs.

Afin d’éviter tout risque de phlébite, une injection d’anticoagulant est réalisée chaque jours les 10 premiers jours par vous même ou une infirmière.

Le résultat est visible immédiatement mais en raison de l’oedème il ne sera définitif qu’au bout de 3 à 6 mois.

Les complications potentielles sont les suivantes : hématome, infection, épanchement lymphatique, cicatrice défectueuse, visibilité de l’implant, migration de l’implant, coque (rejet de prothèse), rupture de l’implant de mollet et syndrome de loge.

Le lipofilling de mollet

Technique souvent moins utilisée que l’implant de mollet. Le principe est de prélever de la graisse là où elle existe en excès par lipoaspiration. La graisse est alors traitée et réinjectée au niveau du mollet.

Il faut avoir une réserve suffisante de graisse (là où 1 litres sera aspiré, il ne restera au final après résorption que 100 à 150 cc de graisse sur le mollet, ce qui est un volume assez faible).

L’intervention est réalisée sous anesthésie générale et dure en moyenne 1h à 2h. Elle nécessite souvent une hospitalisation de 24h. Les suites opératoires sont assez semblables à cettes de la prothèse. Les cicatrices sont moins importantes (1 à 3 mm). Le résultat est définitif au bout de 3 à 6 mois. Environ 30% de la graisse injectée est résorbée. La graisse qui a prise est implantée de façon définitive (sauf amaigrissement massif).

L’avantage par rapport à la prothèse est la souplesse du mollet, le caractère naturel, l’absence d’implantation de corps étranger. Inconvénients : souvent augmentation moindre qu’avec une prothèse, 2 interventions à 6 mois d’intervalle souvent nécessaires.

Prise en charge par l’assurance maladie ?

Dans les cas de reconstruction, une prise en charge de l’assurance maladie est possible.

Prix et tarifs des implants de mollet et du lipofilling de mollet ?

Le prix est fonction de la technique, du côté unilaléral ou bilatéral de l’intervention, de la participation ou non de l’assurance maladie, du nombre d’implants nécessaires, etc. Il faut compter en moyenne 2000 euros pour la chirurgie reconstructrice et 5000 euros pour la chirurgie esthétique.

Pas encore de question posée

Poser ma question