Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique à Paris

Chirurgie des fesses

Lipomodelage des fesses et liposuccion des hanches

Lipomodelage des fesses et liposuccion des hanches

Haute, ferme, galbée, musclée, la fesse est un paramètre essentielle de la beauté, tant chez les femmes que chez les hommes.

Peu importe la culture, l’origine, l’ethnie, la fesse plate, vide, tombante est souvent mal appréciée, mal vécue, source de mal être voire à l’origine d’un véritable complexe. La chirurgie esthétique des fesses a augmenté de 86% l’an dernier !

Différentes techniques existent pour remodeller la fesse :

  • les prothèses
  • le lipomodelage
  • le lifting
  • les injections d’acide hyaluronique.

Les implants de fesses ou prothèses de fesses ou implants glutéaux ou augmentation des fessiers par prothèse

Les demandes sont de plus en plus fréquentes. L’indication idéale est la fesse plate et tombante chez un ou une patiente n’ayant pas suffisamment de réserve graisseuse pour réaliser un lipofilling.

Les prothèses utilisées sont en gel de silicone cohésif et sont utilisées depuis plus de 40 ans. Elles sont très proches de la consistance d’une fesse normale. Elles sont certifiées CE (Communauté Européenne) et ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament). Depuis une dizaine d’année, des améliorations spectaculaires ont été réalisées. L’enveloppe des implants est plus solide, empêchant la perspiration du gel de silicone et ont une résistance mécanique accrue. Le gel de solicone est très cohésif et beaucoup moins fluide qu’autrefois, empêchant ainsi la diffusion de solicone dans la fesse en cas de rupture de l’impant. Les volumes vont de 300 à 570 cc, le volume moyen est de 430 cc.

Différentes formes de prothèses de fesses existent : forme ronde, forme biconvexe les plus utilisées (volume plus important à diamètre égal et pas de déformation de la fesse en cas de retournement) et forme ovale ou anatomique.

Le bilan preopératoire est simple : 2 consultations avec le chirurgien, une avec l’anesthésiste, prise de sang, choix de la taille des implants, remise du devis, arrêt du tabac.

L’intervention a lieu sous anesthésie générale. Elle dure entre 1h30 et 2h. L’incision est placée dans le sillon situé entre les 2 fesses. La cicatrice sera presque invisible. Les prothèses sont placées dans l’épaisseur même du muscle grand fessier le plus souvent. Les prothèses ne doivent jamais être placées sous la peau au risque de migrer et de se voir. Un drain de redon est mis en place au niveau de chaque implant fessier pour éviter tout risque d’hématome.

Liposuccion culotte de cheval (lipoaspiration des hanches)

Liposuccion culotte de cheval (lipoaspiration des hanches)

Les suites opératoires sont assez douloureuses (distension de la peau, prothèse de volume important, proximité et compression du nerf sciatique, prothèse intramusculaire, muscle grand fessier très développé). Une hospitalisation de 2 à 3 jours est nécessaire. Une perfusion permet de délivrer les médicaments adaptés pour calmer les douleurs. La position sur le dos est interdite les 3 premiers jours et à éviter le plus possible la semaine suivante. Les pansements sont réalisées par une infirmière ou un tiers car la zone est difficile d’accès, la marche est autorisées mais difficile la première semaine, l’éviction professionnelle est de 10 à 30 jours selon les métiers et le sport doit être arrêté 2 mois.

Le résultat est définitif au bout de 3 à 6 mois le temps que les prothèses de fesses se positionnent bien et que l’oedème s’estompe.

Parmi les complications potentielles des implants fessiers et de l’augmentation des fesses on doit signaler : fesses trop fermes, prothèses trop visibles, fesses trop rondes, prothèses palpables, rupture des implants (inéluctable), hématome, infection (proximité des germes fécaux), sérome, troubles de sensibilité, coques (rares), retournement de l’implant fessier.

Le prix de cette intervention est souvent élevé car l’intervention nécessite une grande expertise, les prothèses sont chères et l’hospitalisation dure plusieurs jours. Le tarif débute à 5000 euros pour les cas simples (voir plus d’informations sur les tarifs ici).

Le lipomodelage ou lipofilling ou liposculpture des fesses

Alternative très intéressante à l’augmentation des fesses par prothèse car 100% naturelle. A condition d’avoir de la graisse en quantité suffisante. Le principe est d’aspirer la graisse là où elle est en excès (culotte de cheval, hanches, flancs, poignées d’amour, ventre, dos, bras, cuisses, genoux…) par lipoaspiration (liposuccion). La graisse est alors purifiée par centrifugation (technique de coleman) et réinjectée dans les fesses afin de les regalber, de les redessiner et d’augmenter leur volume. Un vrai lipomodelage est réalisé. Le résultat est souvent spectaculaire. Il faut prévoir une fonte de la graisse injectée de 30% dans les 3 premiers mois de l’intervention. Le résultat est ensuite définitif.

L’intervention a lieu sous anesthésie générale généralement, dure 2 à 3 heures. Une gaine de contention est à porter pendant 6 semaines après l’intervention, une éviction professionnelle de 7 à 15 jours est à prévoir. Les douleurs sont limitées (semblables à des courbatures), bien contrôlées par les antalgiques et l’hospitalisation courte (24h en moyenne).

Les cicatrices sont très courtes (2 à 3 mm en moyenne), presque invisibles.

Les résultats de l’augmentation des fesses par lipofilling sont spectaculaires et naturels car la propre graisse du patient est utilisée.

Parmi les risques principaux il faut citer l’asymétrie, l’infection et la phlébite.

Le prix est fonction de la quantité de graisse à lipoaspirer et à réinjecter.

Prothèses de fesses pour augmentation du volume des fesses (implants fessiers)

Prothèses de fesses pour augmentation du volume des fesses (implants fessiers)

Les injections d’acide hyaluronique ou macrolane

Réalisé sans anesthésie ni hospitalisation et avec des suites opératoires simples, l’intervention est séduisante mais présente un inconvénient de taille : le prix de l’acide hyaluronique. Des quantités importantes de produit sont necessaires pour obtenir un résultat et le produit est résorbable, en moyenne au bout d’un an… Tous les ans il faut donc refaire l’intervention et le prix dépasse très rapidement celui des implants de fesse ou du lipofilling de fesse. Pour cette raison, cette technique d’augmentation du volume des fesses est peu utilisée.

Le lifting des fesses ou brazilian butt lift ou temps postérieur de bodylift

Le principe est de retirer la peau en excès au niveau de la fesse. Elle interesse surtout les patients ayant perdu beaucoup de poids (nottament suite à une chirurgie gastrique). La cicatrice peut être placée sous la fesses dans le sillon sous fessier ou au dessus de la fesse. La peau en excès est liftée, retendue et une partie réintégrée dans la fesse afin d’augmenter son galbe.

L’intervention dure environ 2h, a lieu sous anesthésie générale ou rachianesthésie et nécessite une hospitalisation de 24 à 48h. Le tabagisme doit absolument être arrété 3 semaines au moins avant l’intervention. L’éviction professionnelle est de 15 jours en moyenne. Le sport est arrêté 6 semaines. Les pansements sont à faire par une infirmière ou un tiers (car difficilement accessibles dans le dos) pendant 10 jours. Les douleurs sont facilement estompées par les antalgiques classiques. Le résultat est définitif au bout de 6 mois à 1 an.

6 questions

Poser ma question

  • Manda

    Bonjour dr.
    Le lipomodelage est il pris en charge a l’assurance maladie après une perte de poids importante ( by pass)

    • Vincent Masson
      Vincent Masson

      Bonjour,
      En règle générale le lipofilling ou lipomodelage des fesses après une perte de poids importante n’est pas pris en charge par l’assurance maladie. Le bodylift qui consiste à réaliser un lifting des fesses (et du ventre en même temps) est pris en charge de façon partielle après entente préalable par contre.
      Bonne journée,

  • Monsieur A

    Bonjour docteur,
    J’ai subis cette intervention d’augmentation des fesses par poses de prothèses rondes en intramusculaire, l’année dernière en Tunisie (car prix plus attractifs). Je peux attester qu’en effet la douleur est assez intense, tres intense, le pire étant de trouver une position confortable pour dormir la nuit, au bout de 10 jours seulement les douleurs deviennent supportables. Il faut aussi insister sur le fait que les soins posts opératoires (surtout hygiéniques) sont des plus primordiaux. Aujourd’hui je suis satisfait, meme si j’aurais preféré avoir de plus gros implants (« seulement » 265 cc chacun), l’argument du médecin ayant été que plus gros, mes fesses n’auraient pas fait naturel, sachant que je suis plutôt mince. Enfin, et j’en viens à mes questions : combien de temps. Doit on attendre avant d’être réopéré si on veut une taille plus grande ? Est ce que les suites d’une deuxième intervention sont aussi douloureuses que la première fois ? Merci pour vos réponses.

    • Vincent Masson
      Vincent Masson

      Bonjour,
      A mon avis il ne faut pas envisager de nouvelle intervention avant 6 mois et comptez des suites opératoires dans mon expérience un peu moins douloureuses que la première fois dans le contexte de changement de prothèses de fesses.
      Cordialement,

  • Hannah

    Bonjour,

    Quelle marque utilisez vous ?

    Et si les biconvexes sont des sebbin, n’y a t-il pas un risque qu’ils se voient sur les côtés de la fesse ?
    Je sais en effet que leur base est plutôt large, par rapport aux polytech par exemple.

    Merci.

    • Vincent Masson
      Vincent Masson

      Les implants de fesses les plus utilisés pour augmenter le volume des fesses sont les prothèses de marque polytech ou sebbin. Tout va dépendre de votre anatomie exacte, de votre muscle (sa largeur) et de l’augmentation désirée.
      Bien sincèrement,