Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique à Paris

Calvitie, alopécie, chute et implants de cheveux

La calvitie est très fréquente, elle toucherait jusqu’à 30% des hommes. L’origine est principalement génétique et hormonale.

Différents traitements sont disponibles.

Les traitements médicaux peuvent parfois avoir un effet et ralentir la chute des cheveux mais il est illusoire d’espérer une repousse complète… Le plus connu est le minoxidil.

Une fois la calvitie établie et fixée, le traitement le plus efficace consiste à implanter des cheveux. A condition que le traitement soit bien fait car parfois il est pire de se retrouver avec des cheveux artificiels, mal répartis, le crane bardé de cicatrices qu’avec une calvitie bien portée et assumée…

3 techniques contre la calvitie s’affrontent

  • Les lambeaux du cuir chevelu

    Plus ou moins associés à des prothèses d’expansion (expandeurs), solution lourde et qui n’est guère plus employée de nos jours.

  • FUT (Follicular Unit Transplant)

    Une bande de cuir chevelu est prélevée à la partie postérieure du crane, au dessus de la nuque dans la région occipitale où les cheveux ne tombent pas. Une cicatrice est donc créée, souvent très discrète, voire invisible à conditio nde porter les cheveux un minimum longs (5mm). On va ensuite créer des unités folliculaires de 3 à 4 cheveux qui vont être transplantées sur la zone glabre à couvrir, une par une. Les cheveux vont ensuite repousser au bout de 6 à 12 mois. L’intervention a lieu sous anesthésie locale et dure en moyenne 3 heures.

  • FUE (Follicular Unit Extraction)

    Technique plus récente qui consiste à prélever des unités folliculaires une par une à l’aide d’un équipement microchirurgical et de les replanter une par une. L’intervention a lieu sous anesthésie locale et dure en moyenne 5 à 8 heures. Il n’y a pas de cicatrice linéaire derrière la tête mais de microcicatrices circulaires de la taille d’une unité folliculaire.

La FUE de part son caractère nouveau et « sans cicatrice » est plébiscitée par les patients et très à la mode. En pratique il faut savoir que d’après toutes les études scientifiques, la différence entre le FUT et le FUE en terme de résultats esthétiques sur l’alopécie n’est pas évidente…

A notre avis la FUE trouve son indication chez les patients désirant porter les cheveux très courts, ayant besoin de peu de surface à couvrir, désirant un retour rapide à la vie active ou ayant éventuellement déjà bénéficié d’une FUT avec une réserve de cheveux disponibles insuffisante pour une nouvelle FUT (pas assez de laxité pour prélever une autre bandelette de cheveux).

La FUT trouve son indication pour les patients ayant une grande surface à couvrir, des moyens financiers plus limités (le prix de la FUT est moins cher que la FUE en ce qui concerne les tarifs car plus rapide et simple techniquement à réaliser) et qui comptent porter les cheveux avec une certaine longueur pour cacher facilement la cicatrice imposée par le prélèvement (au moins 5mm de longueur de cheveux).

Pas encore de question posée

Poser ma question